Ménopause, mieux passer le cap grâce aux médecines douces

Nous ne sommes pas égales devant les désagréments liés à la ménopause. Pour la moitié des femmes, ce passage, qui a lieu le plus souvent entre 48 et 55 ans, ne pose pas de problème. Mais si c’est le cas, vers quoi se tourner lorsqu’on ne veut pas prendre d’hormones? Bouffées de chaleur, irritation vaginale, humeur chamboulée certains jours… voici ce qui marche le mieux pour chaque symptôme. « Mais attention, chaque femme est différente et ce qui fonctionne pour l’une n’aura pas forcément d’effet chez l’autre II existe des solutions adaptées à chaque cas particulier », souligne le Dr Jovanovic Stevan, gynécologue-obstétricien.

Des hormones végétales contre le vieillissement

Un traitement de fond naturel de la ménopause est proposé pour retrouver un certain équilibre hormonal : il associe homéopathie (Folliculinum et Luteinum en différentes dilutions), magnésium et phytothérapie (phyto-oestrogènes et phytoprogestagènes). «On trouve des phyto-oestrogènes dans le soja, la sauge, le cimicifuga, le houblon, la luzerne, et des phyto-progestérones dans le gattilier, l’alchémille… ››, précise le Dr Jovanovic. Trois exemples de compléments alimentaires spécial ménopause qui en contiennent : Sérépause, Ménostim (avec un peu de soja) et Méno’Sciences (sans soja). À prendre au long cours, ce traitement « complet » participe à la prévention du vieillissement et atténue divers symptômes de la ménopause.« line peut pas être pris par une personne ayant ou ayant eu un cancer du sein, avertit toute-fois notre spécialiste. Mais il peut sans danger être proposé à une femme dont la mère, la soeur ou la fille a eu ce type de cancer, contrairement à ce qui est mentionné sur la notice de certains compléments alimentaires. Si cela ne suffit pas on peut ajouter d’autres remèdes homéopathiques et d’autres plantes plus spécifiques »

Troubles de l’humeur on associe plantes et magnésium

La ménopause peut être mal vécue, car synonyme de vieillissement (fin de la période de fertilité, vieillissements du corps, modification de la silhouette, baisse de la libido…). Comme les autres changements hormonaux, elle peut engendrer des troubles de l’humeur : émotivité, anxiété, irritabilité, dépression… Les mauvaises nuits peuvent aussi perturber l’état psychique, souligne le Dr Jovanovic Stevan. Aubépine, passiflore et valériane ont une action sédative et favorisent le sommeil. Par ailleurs, la plupart des femmes manquent de magnésium. Cette carence est souvent liée au stress, précise le gynécologue. On couple donc ces plantes à une cure de magnésium en cas de fatigue physique et psychique. Exemple: ArkOcean Détente et Équilibre (Arkopharma), un complément alimentaire associant du magnésium d’origine marine et de la vitamine B6 pour réduire la fatigue et favoriser le bon fonctionnement du système nerveux. Prendre 1 comprimé par jour avec un grand verre d’eau. Les infusions à base de gentiane ou de safran ont des effets positifs sur le moral. Surtout si elles sont associées à une activité physique régulière. Prendre 3 ou 4 tasses au cours de la journée. Tous ces remèdes peuvent être pris sur de longues périodes sans danger.

Bouffées de chaleur plusieurs solutions

Sachant que la moitié des bouffées de chaleur sont induites par les émotions, indique le Dr Arnal, il est judicieux de faire appel des techniques permettant une meilleure gestion de celles-ci: la relaxation, le yoga, la sophrologie ou l’autohypnose. On s’aidera ensuite de différentes médecines naturelles.

Troubles du sommeil l’aide de la mélatonine

À la ménopause, le sommeil est perturbé surtout en raison des bouffées de chaleur nocturnes et des sueurs gênantes, explique le Dr Jovanovic. Mélisse, passiflore, verveine et eschscholtzia (pavot de Californie) ont une action sédative particulièrement intéressante chez les femmes qui ont du mal à s’endormir. » Autres plantes pouvant améliorer le sommeil : le houblon et la fleur d’oranger.

Sécheresse intime hydrater au quotidien

La production d’oestrogènes diminue, ce qui fragilise les muqueuses. Responsable d’irritations et de démangeaisons, la sécheresse vaginale est l’une des manifestations de la ménopause, mais il est possible de diminuer la gêne.

L’huile de millepertuis bio. C’est une macération de sommités fleuries de millepertuis dans de l’huile d’olive (en pharmacie et dans les herboristeries). La préparation de Weleda (Hypericum perforatum, flos h 10 %, huile cutanée) est remboursée si elle est prescrite par un médecin. Elle hydrate, nourrit et régénère la peau et les muqueuses». On l’utilise matin et soir après la toilette, en application locale externe et interne, avec le doigt. Un traitement qui aide à prévenir les infections vaginales et urinaires. On peut aussi appliquer cette huile après un rapport sexuel s’il a été douloureux. Si on la supporte mal, on opte pour l’huile de noyau d’abricot bio.
Des ovules à base de plantes, d’huiles essentielles et d’acide hyaluronique (Cicatridine). Ils entretiennent la muqueuse vaginale. A insérer en position allongée le soir au coucher, 2 fois par semaine, durant toute l’année.
Un complément alimentaire (Ménophytea hydratation intime). Composé d’huiles de graine de bourrache, de pépin de cassis, de pépin de raisin et de vitamine A, il contribue au bien-être des muqueuses. Prendre 2 capsules (puis passer à 1 dès amélioration), matin et soir.
Un gel intime. qui contient de l’hamamélis et de l’aloe vera barbadensis (sans parabènes, phtalates, colorants et autres allergènes). Une bonne option naturelle qui respecte le pH physiologique, à utiliser au moment des rapports (avant et pendant).
Des produits d’hygiène neutres. Comme l’huile lavante réparatrice du laboratoire Gabriel Couzian : des huiles de millepertuis et de tilleul avec une solution nettoyante apaisante à base d’aloe vera. Mais la meilleure prévention de la sécheresse vaginale passe par des rapports sexuels réguliers. Le sperme contient des éléments nutritifs pour les muqueuses!.

Nos coordonnées

Institut médico-chirurgical de Champel

1, rue Firmin Massot - Place Claparède
Département Gynécologie et Obstétrique Genève

Tél: 022 347 29 30

8h00h/19h - Tous les jours - 7j/7

ouvert le dimanche

Nos sites web

Nos Coordonnées

Rue Firmin-Massot 2
1206 Genève

Tél: 022 347 29 30

logo-champel

Institut médical de Champel

Rue Firmin-Massot 2
1206 Genève

Tél: 022 347 29 30