Covid

Face au patient :

Favoriser les téléconsultations
Prise de température avant l’examen, et lavage des mains ou solution hydro-alcoolique pour chaque patiente avant son entrée en salle d’examen
Ouvrir et fermer les portes de la pièce de consultation pour éviter que les patientes n’aient à toucher les poignées de porte.
Si possible aucun accompagnant, aussi bien dans le cabinet de consultation que dans la salle d’attente.
Poster de prévention dans les salles
Les patientes présentant un syndrome grippal/fièvre/toux seront priées de déplacer leur rendez-vous et de ne pas se présenter au cabinet ou être vu dans un autre cabinet a un horaire final.

Privilégier l’attente en dehors du cabinet et appel par téléphone portable quelques minutes avant le déroulement de l’examen.

Enlever revues et jouets des salles d’attente, d’espacer les chaises de plus d’un mètre

Le temps d’attente et de consultation devant être le plus court possible.
D’afficher dans les salles de repos et collectives les consignes individuelles “gestes barrière” : pas de serrage de main ou de contact rapproché (bises…), port de masque chirurgical dès que toux, utilisation de mouchoirs à usage unique, toux dans le coude, hygiène des mains +++lavage régulier des mains, proscrire le contact des doigts avec les yeux, le nez, la bouche.
Si possible le patient ne doit pas transiter par la salle d’attente, ni y patienter. Il faut s’assurer que l’accès à la salle d’examen soit libre lors de l’arrivé du patient
Le patient doit quitter la structure d’imagerie dès l’examen terminé (pas d’attente du compte-rendu sur place ; coordination du transport).
Ne pas répondre au téléphone pendant la procédure

Après le passage du patient :

Nettoyage après chaque passage d’une patiente du lit d’examen, du clavier de l’échographe, des surfaces exposées et des sondes d’échographie.

Lié au personnel Médical :

Les professionnels de santé sont invités à signaler immédiatement tout symptôme compatible avec une infection Covid-19 (signes respiratoires ; fièvre > 38°) ; ils doivent alors être dépisté
Mettre à disposition de chaque soignant un flacon de solution hydro-alcoolique
Masque pour les praticiens et le personnel (secrétariat)
Les stagiaires, les étudiants, les personnels immunodéprimés et les femmes enceintes doivent être EXCLUS de la prise en charge de patients suspectés ou positifs
Il est recommandé de porter une tenue de travail, et de se changer en arrivant et en partant du lieu de travail. Il est également recommandé que cette tenue soit mise au sale chaque soir.
En dehors du soin aux patients (déplacements dans la structure de soins), s’il n’est pas possible de porter une tenue médicale intégrale (pantalon et chemise à manches courtes), le port d’une blouse est recommandé. Les blouses à manches courtes sont à privilégier, facilitant le lavage des mains poignets inclus.
Proscrire le contact des doigts avec les yeux, le nez, la bouche.

Mesures Générale Hygiène / Aseptie :

Lavages fréquents des mains (eau et savon ou gel hydro-alcoolique).
Masque, gants jetables.
Désinfection fréquente des poignées de porte, bureau, chaises, clavier d’ordinateur, des interrupteurs, des télécommandes, des rampes d’escalier, des toilettes, des éviers
Identifier des points d’eau permettant le lavage des mains pour les soignants
De s’assurer que le circuit d’évacuation des déchets et de laverie sont adaptés
De s’assurer de la traçabilité, incluant notamment pour chaque examen : salle utilisée, personnel paramédical et médical en contact du patient.
Elimination de ces équipements de protection individuelle en DASRI avant la sortie de la salle ou chambre, sauf pour les lunettes, l’APR et la coiffe qui seront retirés après la sortie.
Un bio-nettoyage doit être ensuite réalisé selon les recommandations des services d’hygiène avec une stratégie active sur les virus selon la norme EN 14 476.

Utilisation des claviers et souris d’ordinateurs

Les claviers, souris, et même les postes de travail des radiologues sont à risque. Nous recommandons que chaque professionnel identifie dans sa structure un “poste de travail préféré”, sur lequel il concentrera sa présence, afin d’éviter de multiplier les points de contamination individuels possibles.

Utilisation des smartphones :

Les smartphones et téléphone professionnel (DECT) peuvent également être vecteurs d’infection.
Veillez à les désinfecter régulièrement, et au minimum chaque soir avec d’une lingette désinfectante virucide. Une lingette désinfectante virucide (idem ci-dessus) peut être alors utilisée à cet effet
Les smartphones waterproof (IP68) peuvent sans problème être lavés au savon et eau.
La décontamination d’un clavier et d’une souris sont difficiles. L’utilisation d’une lingette désinfectante virucide est recommandée en suivant les préconisations pour son usage, en particulier le temps de contact »

Dans tous les cas, il est recommandé de se frictionner les mains avec du SHA avant et après l’utilisation d’un poste

Examens radiologiques :

Un examen hors urgence vitale, notamment scanner ou IRM, doit-être programmé en
tenant compte du programme existant, de préférence en fin de programme, pour
faciliter le nettoyage de la salle et préparer les équipes de MERM réalisées par un médecin demandeur thésé (sénior)
Scanner et IRM
Anticiper la préparation de la salle d’examen (injecteur, supprimer les éléments
inutiles, …), préparer à l’avance le matériel (table), de sorte à réaliser l’examen le plus court possible.
Friction des mains avec produit hydro-alcoolique (PHA), masque chirurgical.
Si nécessité d’installer le patient sur la table d’examen et/ou de le perfuser :
– surblouse à usage unique à manches longues
– charlotte couvrant la chevelure, et gants à usage unique.
– Idéalement, lunettes protectrices réutilisables après désinfection.
– Le port des masques filtrants FFP2 est réservé aux seuls personnels hospitaliers en contact étroit et prolongé avec des cas confirmés (soins intensifs ou nécessité d’un geste de radiologie interventionnelle)

Rappel des techniques d’habillage et déshabillage

La procédure décrite ici est à réaliser idéalement sous supervision ou devant un miroir:
1. Retirer tous les bijoux (les piercings au visage peuvent être protégés par un sparadrap, s’ils sont impossibles à retirer), ne pas porter de vernis, ongles courts, attacher les cheveux longs avec un élastique (pas de pinces à cheveux, coiffure solide) la coiffure doit faciliter le port et retrait de la cagoule
2. On rappelle que la barbe 4diminue l’efficacité des appareils de protection respiratoire de
type FFP2 ou FFP3 5; c’est alors la validation du test d’étanchéité au visage (Fit Check)
qui fera foi.
3. Réaliser un lavage des mains au savon doux si les mains sont visiblement souillées6
4. Réaliser une friction des mains avec une solution hydroalcoolique
5. Mettre un pyjama papier ou tenue de travail (pas de tenue de ville)
6. Mettre son APR (Appareil de Protection Respiratoire) (FFP2 ou 3) si indiqué7
7. Réaliser la procédure de sécurité du masque FFP8si ce dernier est indiqué
8. Mettre la protection oculaire
9. Ajuster APR et lunettes masque
10. Mettre une charlotte type cagoule chirurgicale
11. Mettre une surblouse imperméable si le geste est à risque d’être mouillant
12. Réaliser une friction des mains avec une solution hydroalcoolique
13. Porter une paire de gants si les mains comportent des blessures ou si le soin est
souillant, mouillant

Déshabillage
Sous supervision car c’est ce moment qui est potentiellement contaminant Respecter l’ordre suivant :
1. Se pencher en avant et retirer la surblouse depuis l’abdomen vers l’avant en désengageant les épaules (ne pas porter les mains à l’arrière de la nuque pour dénouer le lien car le risque de contamination des manches avec le visage et/ou le cou est possible), garder la surface contaminée loin de soi, enrouler la surblouse de telle sorte à ce que la surface contaminée soit enveloppée, enroulée sur elle-même. A cette étape si des gants sont portés par- dessus les manches de la surblouse, lors de cette manœuvre les gants partent en même temps. A cette étape, si des gants sont portés par dessous les manches de lasurblouse, lors de cette manœuvre, les gants seront à retirer avec méthode (voir figure 1)
2. Réaliser une friction des mains avec une solution hydroalcoolique +++
3. Garder la tête levée afin que le masque de protection respiratoire n’entre pas en contact avec le cou ou la tenue
4. Loin de la zone de soin (en dehors de la chambre, salle d’examen…), retirer dans l’ordre : la charlotte, les lunettes, le masque
a. Le retrait du masque doit comporter une gestuelle sûre 12afin de ne pas contaminer
la bouche ou blesser le visage ou les yeux par la rupture des liens élastiques.
b. Après le retrait du masque, réaliser une friction des mains avec une solution
hydroalcoolique +++

Nettoyage des matériels et locaux

Les coronavirus pouvant probablement survivre :
3h et 3 jours sur des surfaces sèches
5 jours sur du verre ou du papier,
9 jours sur du plastique ou du métal

Les coronavirus, sont classiquement sensibles à l’hypochlorite de sodium (eau de Javel) à 0,1 %, aux composés organochlorés à 0,1 %, aux iodophores à 10 %, à l’éthanol à 70 % et au glutaraldéhyde à 2 %.

Précautions pour le personnel nettoyant

Equiper les personnes en charge du nettoyage des sols et surfaces avec port d’une blouse à usage unique, de gants de ménage (le port de masque de protection respiratoire n’est pas nécessaire du fait de l’absence d’aérosolisation par les sols et surfaces)

Nettoyage des matériels et lieux exposés au virus du COVID-19

Le SARS-CoV-2 peut être détruit par une procédure de nettoyage et de désinfection comme suit :
Pour les surfaces pouvant être nettoyées avec un produit liquide (échographe, table de scanner, IRM, appareil de radiographie…) :
Utilisation d’un détergent tel que l’eau de Javel (en respectant les indications du fabricant sur la dilution) puis rincer à l’eau courante.
Ou utilisation d’un détergent virucide respectant la norme EN-14476 Pour les autres surfaces
Bionettoyage dès que le patient est sorti.
Pour les sols : Détergence avec un détergent neutre, rinçage, désinfection à l’eau de javel diluée (concentration de 0,5% (5 000 ppm)) ou de tout autre produit validé par la norme EN-14476.
Pour le linge :
Le linge potentiellement contaminé doit être lavé à une température >= 60°C durant au moins 30 minutes.
Si cela est possible, bonne aération des locaux pendant le nettoyage et de manière régulière (idéalement 2 fois par jours ; au moins 1 heure)

Les recommandations pour les milieux professionnels s’adressent aux employeurs et aux travailleurs.

La Suisse se trouve dans une situation extraordinaire au sens de la loi sur les épidémies. Pour cette raison, le Conseil fédéral a édicté des mesures renforcées. Ces mesures et les présentes recommandations pour les milieux professionnels visent à :
freiner la propagation du nouveau coronavirus,
garantir l’approvisionnement en soins et
protéger les personnes vulnérables.

Voici comment nous protéger

Suivre les recommandations de l’OFSP (www.ofsp-coronavirus.ch).
Tous les collaborateurs doivent pouvoir respecter les règles d’hygiène, comme le lavage régulier des mains. Les dispositions nécessaires doivent être prises sur le lieu de travail.

Au sein de l’entreprise, les membres du personnel doivent pouvoir garder leurs distances, par exemple en procédant à des aménagements intérieurs ou en divisant les bureaux (une partie des collaborateurs travaillent au bureau et l’autre, dans un lieu différent, p. ex. en télétravail).

Dans la mesure du possible, les collaborateurs doivent pouvoir faire du télétravail.

Suivre les recommandations de l’OFSP (www.ofsp-coronavirus.ch).
Tous les collaborateurs doivent pouvoir respecter les règles d’hygiène, comme le lavage régulier des mains. Les dispositions nécessaires doivent être prises sur le lieu de travail.

Au sein de l’entreprise, les membres du personnel doivent pouvoir garder leurs distances, par exemple en procédant à des aménagements intérieurs ou en divisant les bureaux (une partie des collaborateurs travaillent au bureau et l’autre, dans un lieu différent, p. ex. en télétravail).

Dans la mesure du possible, les collaborateurs doivent pouvoir faire du télétravail.