LES URGENCES EN GYNECOLOGIE

UNE PREOCCUPATION MAJEURE POUR L’INSTITUT MEDICO-CHIRURGICAL CHAMPEL.

AVEC LE PROFESSEUR JB DUBUISSON ET LE DOCTEUR S JOVANOVIC.

Etre disponible 7 jours sur 7 pour prendre en charge ou conseiller des patientes qui ont un problème lié à la gynécologie est la mission principale de « SOS GYNECOLOGUE » à Genève

Les raisons qui amènent une femme à consulter en urgence sont très variées.
C’est parfois une urgence majeure que présente la jeune femme. On ne peut pas citer toutes les urgences possibles.

– Il nous arrive de soigner une hémorragie. Par exemple, une hémorragie majeure lors d’une fausse couche en cours, une suspicion de grossesse extra-utérine avec anémie et douleur abdominale, une rupture de kyste ovarien hémorragique, une hémorragie plus importante que d’habitude lors des règles en rapport avec un fibrome ou un polype.

– Les douleurs abdominales ou pelviennes ont une origine parfois bien plus difficile à trouver. Nous pensons d’abord à une origine gynécologique, surtout si elles surviennent pendant les règles pouvant évoquer une endométriose pelvienne. De même lorsque elles apparaissent juste après des relations sexuelles. La présence de pertes vaginales inhabituelles accompagnant des douleurs nous orientent vers une infection. Mais l’origine de ces douleurs n’est pas toujours gynécologique, il faut penser à une cystite, à une infection urinaire, une appendicite, une diverticulite.

– La consultation d’urgence peut être motivée par des brulures vulvovaginales liées à une candidose vaginale très pénible. La pilule du lendemain est aussi un motif chez les jeunes femmes sans contraception. Une poussée d’herpes vulvaire très douloureux, un tampon vaginal oublié, une angoisse suite à un rapport non protégé à haut risque avec peur d’une MST sont aussi régulièrement observés.

– Sans oublier l’encadrement psychologique qui doit être bien dosé, car consulter en urgence signifie bien une demande à assurer bien et rapidement, sans panique.